Les passages de grades

Les Grades en aikido

Comme la plupart des arts martiaux contemporains, l’aikido utilise un système de grades pour marquer la progression des pratiquants. Il existe en fait deux types de grades :

  • Les grades kyu, du 6° kyu au 1° kyu. Ils correspondent aux ceintures de couleur que les pratiquants de judo ou de karate connaissent bien (même si, en aikido, on conserve généralement la ceinture blanche). Les grades kyu sont passés dans les clubs, sous l’autorité directe de son ou de ses enseignant(s).
  • Les grades dan, du 1° dan (« shodan », la fameuse ceinture noire) au 8° dan (« hachidan » ; il arrive parfois, de façon très exceptionnelle, que le 9° dan soit décerné à des pratiquants émérites, éventuellement à titre posthume). Les examens des 1° et 2° dan se déroulent devant un jury régional, les examens des 3° et 4° dan devant un jury national. A partir du 5° dan, c’est une commission spécialisée qui décerne les grades, sur critères techniques et en tenant compte du parcours personnel du pratiquant, de son implication dans l’étude et le développement de l’aikido.

Les passages de grades font partie intégrante de la pratique de l’aikido, mais ils n’en sont certainement pas le dernier mot. La préparation d’un passage de grade, plus encore que l’examen lui-même, est l’occasion de progrès réels dans la pratique. L’examen est une bonne occasion de faire le point sur sa pratique et sur les prochaines étapes de travail. Mais c’est toujours cette notion de progrès qui doit guider le pratiquant, et pas le simple désir d’un grade supérieur, au sens où celui-ci marquerait une « promotion hiérarchique ».
C’est dans ce sens, contrairement à une idée reçue, que le grade de shodan (ceinture noire) ne correspond pas à un haut niveau de pratique. Il marque, au contraire, le moment auquel le pratiquant commence à pratiquer l’aikido. Il représente donc un commencement plutôt qu’un aboutissement.

 

Se présenter à l’examen

Pour pouvoir présenter un examen de grade dan, il faut satisfaire à plusieurs conditions :

  • Être titulaire du grade précédent et pouvoir justifier d’un temps de pratique minimum entre chaque grades (1 an effectif entre le 1° kyu et le 1° dan ; 2 ans entre le 1° et le 2° dan ; 3 ans entre le 2° et le 3° dan ; 4 ans entre le 3° et le 4° dan…)
  • Il faut être présenté à l’examen par un professeur. L’étiquette veut que ce soit le professeur qui décide quand l’élève est prêt, et non l’élève qui demande à l’enseignant de le présenter.
  • Pouvoir justifier de la participation à au moins 3 stages de ligue ou fédéraux dans les 12 mois précédents l’examen.
  • Présentation d’un certificat médical et remise du dossier d’inscription au minimum 2 mois avant l’examen.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre enseignant !

 

 

Fiche d’inscription examen dan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*